Le Point Y, là où tout commence.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Il est un espace dans chaque humain où l’Intelligence Masculine et le Cœur Féminin se réunissent pour se syntoniser et de ce fait, nourrir et revitaliser l’être qui y est associé.
Les mystiques l’appellent méditation, dans le monde de la psychologie, on parle de relaxation et plus communément, on utilise le terme de détente.
Nous, nous l’appelons le Point Y car c’est un espace qui a la particularité de nous faire tutoyer la sensation d’être fort(e), illimité(e) et libre ; Tout ce pourquoi on s’emploie tous les jours.

Au départ, la méditation était une pratique que se réservait chaque homme, femme ou groupe qui désirait recevoir une quelconque inspiration « divine » pour accomplir au mieux sa mission politique, religieuse, humaine etc. Les concernés entraient ainsi dans une sorte d’espace intérieur où, disaient-ils, le temps semblait s’arrêter pour leur permettre d’observer le monde avec un recul original et révélateur.
Le Bouddha disait même que c’est dans cette espace qu’il a découvert ce qu’il avait tant cherché par d’autres moyens. Lorsque ses élèves lui demandaient ce qu’il fallait faire et surtout comment fallait-il faire pour atteindre l’illumination, il prenait plaisir à leur répondre :
« Rien, le secret c’est justement de ne chercher à rien faire. »
Jésus-Christ lui, quand on lui demandait comment atteindre le « royaume des cieux », il répondait :
« Le royaume des cieux ressemble à un trésor enfoui dans un champ. Un homme le découvre : il le cache de nouveau, s’en va, débordant de joie, vend tout ce qu’il possède et achète ce champ. »

Au fur et à mesure que les hommes s’imprégnaient des enseignements de ses Hommes spéciaux(il y’en a également des femmes qui ne sont pas citées ici), il commençait à se former deux interprétations. La méditation offre une meilleure clarté dans la vie pensaient certains qui désiraient réaliser des objectifs et buts bien définis. Méditer, c’est rencontrer Celui qui nous prendra toutes nos possessions et convictions en avaient conclu d’autres. C’est ainsi que l’on a commencé à parler de relaxation pour désigner la pratique qui permettait de se relâcher pour se régénérer.
Permettant à une catégorie de personnes de soigner leur percussion intellectuelle et/ou à d’autres de s’alléger émotionnellement, elle est devenue un standard de bien-être dans la société actuelle.
A travers la relaxation, on trouve la réponse.
A travers la relaxation, on se libère émotionnellement pour atteindre un état de détente intérieure.
Cependant, bien que devenu un terme accessible à tout le monde, on continue de voir la relaxation, la détente comme une méthode avec des rites précis pendant un moment ponctuel et dont la pratique est réservée à certains privilégiés, initiés ou/et au prix d’un certain sacrifice.

Sérieusement, croyez-vous au plus profond de vous que le bonheur, la révélation, la liberté soit une marque réservée ?

Qui aurait mis des conditions d’accès à la plénitude si ce n’est l’Homme ?

Nous, nous pensons que méditation, relaxation et détente ne sont que des termes qui définissent non pas seulement une pratique mais un style de vie.
Un style de Vie où l’on part d’un Point d’équilibre pour réaliser et exprimer des choses équilibrées.

Ce Point Y d’équilibre s’atteint lorsque votre Impulsion Masculine vient se fondre dans votre Champ Féminin. Il en résulte alors une Alchimie où chaque partie trouve son compte dans la troisième qui est créé.
C’est un peu comme si vous pensez à ce que vous ressentez tout en ressentant vos pensées.

Avez-vous déjà essayé cela ?

Faites en l’expérience et vous entrerez dans le Point Y.
Vous pouvez le faire en faisant la vaisselle, en priant, en faisant les courses etc.
Plus vous prendrez l’habitude de le faire, plus vous partirez à chaque fois de cet espace d’équilibre où votre Masculin et votre Féminin savent très bien remplir leur rôle et concevoir des instants d’une originalité stupéfiante.

Shakespeare disait :

« Il y a plus de choses au ciel et sur la terre, Horatio, que n’en ont jamais rêvé les philosophes. »

Et nous, nous pensons que cette phrase porte en elle autant de vérité que de beauté.

Yves LONDON

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »